Delirium

Publié le par Cathy

delirium

 

( Lauren OLIVER - Editions Hachette Jeunesse - avril 2011 - 452 pages - 18€ )

 

"4ème de couverture"

 

Et si rie n'était plus dangereux que l'amour ?
Plus que quatre-vingt-quinze jours, et je serai enfin protégée de l'amor deliria nervosa. Après le Protocole, je serai heureuse et en sécurité. Pour toujours. C'est ce que tout le monde dit. Et je l'ai toujours cru. Jusqu'à aujourd'hui.
Car aujourd'hui, tout a changé.
Si l'amour conduit à la folie, alors je veux perdre la raison.
Si l'amour est une maladie, alors je veux être contaminée.
Si l'amour est la vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie qu'une éternité de mensonges.
Mon avis

 

A la sortie de ce livre, j’en ai beaucoup entendu parler. Surtout en bien. Alors, il fallait que je le lise… Mais les choses ont fait que j’ai lu Le dernier jour de ma vie avant (écrit en premier mais paru en deuxième en France). Pourquoi je vous dis cela ? Parce d’après ce que j’ai pu voir ici ou là, et suite à la lecture du livre cité ci-dessus, je pensais que j’allais être de l’avis général. Que j’allais adorer. Pourtant, je ne partage pas l’enthousiasme général. J’ai tout de même passé un bon moment de lecture et c’est vrai que Lauren OLIVER a une belle écriture, poétique.

 

Lena, jeune fille de bientôt 18 ans vit dans un monde où l’amour est une maladie mortelle (amor deliria nervosa). Un remède a été mis au point, appelé le Protocole. Lena va bientôt le subir, et elle est très impatiente, car tout le monde le sait, après le Protocole, tout ira pour le mieux. Mais il ya aussi une raison pour laquelle elle est pressée d’être « guérie » : sa mère est morte de la maladie et elle ne veut pas devenir comme elle.

Jusqu’au jour où elle tombe amoureuse…

 

Lena est une fille « obéissante », elle croit tout ce qu’on lui dit. Elle m’a un peu agacée au début, mais c’est le monde où elle vit qui fait qu’elle est comme elle est. Puis je me suis attachée à elle au fur et à mesure qu’on avance dans l’histoire, quand elle tombe amoureuse, et qu’elle ne sait plus quoi faire, quand elle doit faire des choix.

Les autres personnages sont tout aussi intéressants, notamment Alex, bien sur, et Hana, la meilleure amie de Lena. J’ai beaucoup apprécié leur très belle amitié. Mais il y a aussi Grace, la cousine de Lena qui est touchante.

 

Concernant l’histoire, je l’ai trouvé un peu long au début. Mais une fois lancée dans la lecture, ce livre se lit très vite. La plume de L. OLIVER est magnifique, elle sait très bien nous faire ressentir les émotions qu’elle veut faire passer.

Un petit mot sur la fin aussi : assez dur quand même, sachant que la suite ne sera que pour 2012.

 

Bon, je n’ai dis que de bonnes choses sur ce livre… Alors pourquoi je ne partage pas l’enthousiasme général ? Perso, je ne peux pas vraiment répondre à cette question, moi-même je ne sais pas vraiment pourquoi. Enfin, disons que Delirium m’a beaucoup moins touché que le premier roman de l’auteure. Je n’ai pas ressenti les émotions aussi fortes que ce que j’ai éprouvé pour Le dernier jour de ma vie.

 

Bien sur, c’est un livre à découvrir et je lirais sûrement la suite. Il n’y a plus qu’à patienter.

 

 

Publié dans jeunesse

Commenter cet article

Tiboux 28/05/2011 15:38


Hâte de le lire pour ma part, bientôt j'espère :)


Cathy 28/05/2011 16:11



Je te souhaite une bonne future lecture alors, et je n'en doute pas au vu de tes goûts de lecture. ;)


Merci de ton passage :)